Casque d’équitation

Que l’on soit débutant ou professionnel, enfant ou adulte, la sécurité est primordiale lorsque l’on fait de l’équitation. Le choix d’un casque dépendra de votre niveau de pratique, puis, vous pouvez finaliser votre achat en fonction du confort recherché, de l’aération ou encore du maintien.

Dans tous les cas, ils répondent tous à des normes en vigueur et certifient un excellent niveau de protection. Aussi appelé bombe, le casque d’équitation est un accessoire essentiel. Comme les chutes et les accidents arrivent vite, autant s’en prémunir dès les départ. Pour faire votre choix facilement, suivez nos conseils.

meilleur casque equitation

Le choix d’un casque selon votre niveau de pratique

Si vous débutez dans l’équitation, et que vous ne maîtrisez pas encore bien votre cheval, optez pour des casques légers et simples à ajuster pour garantir un excellent maintien. Sur le marché, vous retrouverez des modèles à molettes pour s’adapter facilement à votre tour de tête ou pour accompagner vos enfants tout au long de leur développement.

Vous êtes un cavalier intermédiaire ? Privilégiez les casques avec un bonnet intérieur en mousse ou encore un casque avec un bonnet amovible, facile à nettoyer.

En tant que professionnel, prenez des casques plus performants qui offrent un excellent niveau de confort avec des finitions en tissus doux en complément des mousses et un bon système d’aération pour les compétitions.

La taille de votre casque d’équitation

Afin de choisir le casque qui vous sierra le plus, vous devrez faire certains essais. Pour ce faire, mesurer votre tour de tête en plaçant un ruban adhésif sous vos sourcils là où la circonférence de votre tête est la plus importante. Cela vous donnera un bon point de départ. Notez les mesures et commencez à chercher votre casque. Comme votre mesure n’est qu’indicative, il faut à tout prix essayer votre casque avant l’achat.

Comment se passe l’essai ? Mettez le casque sur votre tête, puis, laissez le harnais défait. Bougez la tête dans tous les sens, votre casque doit bien rester en place. Remontez le harnais et vérifiez bien si vous êtes confortable. Le casque doit se situer entre 1.25 cm et 2.5 cm sur les sourcils.

Les deux types de casque d’équitation

On retrouve aujourd’hui, les casques à tour de tête unique et les casques à tour de tête réglable. Les premières sont des casques dont la taille ne peut pas être changée. Vous devez donc vous référer à votre tour de tête. Aussi, ces casques prendront en considération la forme de votre tête. Pour ce faire, vous pouvez prendre une taille au-dessus ou miser sur des modèles réglables. En parlant de casque réglable justement, il dispose d’un élastique ou d’une molette donnant la possibilité de régler le tour de tête. Il sera modifiable à plus ou moins 4 cm. Ils sont idéals pour les enfants encore en croissance. Dans tous les cas, optez pour un casque trois points qui garantit une meilleure protection.

Côté esthétique ? On recense plusieurs modèles : si vous appréciez les styles de l’Ouest, vous pouvez miser sur un chapeau de cowboy. Si vous envisagez de faire des sauts d’obstacles, préférez un casque de compétition. Un casque d’équitation en velours sera tendance mais s’abîmera très vite.

L’aération du casque d’équitation

Avant de choisir le casque que vous voulez porter, il est important de prendre en considération les conditions dans lesquelles vous allez monter. Si dans la région dans laquelle vous vous situez il fait chaud ou que vous transpirez facilement à la tête, privilégiez un modèle proposant un système d’aération. Plus vous exercer une pratique intensive, plus il est recommandé de miser sur ce type de casque. 3 systèmes permettent de garantir une excellente aération dont : la présence d’un protège nuque ventilé ; la mise en place d’une zone aérée sur le devant et l’arrière et enfin, le nombre de canaux de ventilation.

Assurer le maintien de son casque

Pour être parfaitement sûr de son choix, il faut que le modèle puisse recouvrir la totalité de votre tête. Au niveau du crâne par exemple, il faut qu’il puisse s’ajuster à la perfection à votre tête. Si vous constatez un espace creux entre la tête et les parois, veillez à changer de modèle. Attention, il ne doit pas pour autant comprimer votre tête. Il doit rester bien simple tout en vous assurant un bon confort. Au niveau du front, la visière du casque doit arriver à hauteur de ligne des sourcils. L’important c’est que votre front soit couvert. Enfin, veillez à ce que la jugulaire soit assez serrée pour ne pas gêner les mouvements du cou.

Les marques les plus recommandées

La marque GPA

Cette marque n’est plus à présenter tant ses modèles sont qualitatifs. Ses casques sont homologuées par la Norme Européenne EN 1384 et sont sécuritaires et esthétiques à la fois.

La marque Antarès

Antarès se définit comme une marque haut de gamme. Elle commercialise des casques personnalisables. Vous pouvez changer la coque, les couleurs ou le bandeau pour l’adapter à votre personnalité et vos goûts.

Samshield

Samshiled a été fondée en 2005 et est 100% française. Elle se spécialise dans la vente de casques, de vêtements et de gants. Ce que les cavaliers apprécient c’est le fait qu’elle propose l’échange ou la réparation de votre casque abîmé après devis.

Casco

Cette marque existe sur le marché depuis 30 ans maintenant. Elle propose des lunettes et des casques d’équitation. C’est une marque allemande réputée pour ses engagements et pour la qualité de ses équipements de protection.

Comment entretenir son casque d’équitation ?

Afin de garantir une bonne durée de vie à votre casque, il est conseillé d’assurer son entretien. Pour ce faire, vous devez le ranger et le transporter dans sa housse de protection. Comme vous serez régulièrement en sueur, veillez à bien laver l’intérieur ou les mousses détachables à la machine à laver, mais à faible température. Vous pouvez aussi retrouver des sprays nettoyants, simples à utiliser. Evitez d’exposer votre casque d’équitation à une source de chaleur afin de ne pas réduire ses performances.

Quelques conseils utiles

Le casque est un élément qui vous est propre. Adapté à la taille de votre tête, il convient de ne pas le prêter.

Outre cela, peu importe le modèle, il se doit de répondre à la norme de sécurité en vigueur : soit CE VG1.040 2014.12, « CE » certifié à dire d’expert, ou CE certifiés à dire d’expert selon le protocole NF EN1384:2017. Vous pouvez aussi retrouver des casques commercialisés sous l’ancienne norme CE EN1384:2012, si la date de fabrication n’excède pas Novembre 2014.

Comme il a pour mission d’absorber les coups qui pourraient engendrer des traumatismes, vous devez miser sur du polystyrène expansé qui se déforme en cas de choc.

Ce n’est pas parce qu’il est censé vous protéger que ça veut dire qu’il ne doit pas être tendance. Vous retrouverez aujourd’hui des modèles modernes, avec garnitures en mousse et systèmes d’aération.