Blog

Ce que les chevaux mangent pour rester en bonne santé

Foin

Beaucoup d’entre nous n’ont pas le luxe de pouvoir laisser paître leurs chevaux toute l’année. Quand l’herbe n’est pas disponible, le foin est le meilleur choix. Trouver du bon foin pour chevaux peut être difficile. Il est utile de faire tester le foin afin de compenser les carences en vitamines et minéraux par des suppléments. Pour certains chevaux, un foin trop riche peut être lourd à digérer, tout comme l’herbe de pâturage peut l’être.

Grains

L’avoine est une céréale traditionnelle utilisée pour l’alimentation des chevaux. Cependant, les chevaux peuvent aussi recevoir de petites quantités d’autres céréales comme le maïs. Certains grains, comme le blé, ne sont pas bons pour les chevaux.
Les céréales qui sont cultivées, récoltées et transformées ne sont pas des aliments naturels pour les chevaux également. Donner des céréales aux chevaux peut être une option envisageable. De plus, le grain ne nécessite pas de temps de mastication et ne contient pas d’herbe de silice, ce qui peut contribuer aux ulcères et aux problèmes dentaires. Attention, un cheval qui mange trop de céréales peut avoir des coliques.

Mélange de concentrés

Les concentrés sont habituellement un mélange de grains, de graines de lin, de pulpe de betterave, de mélasse pour l’énergie et la saveur, de son d’avoine, de vitamines et de minéraux et autres ingrédients. Les mélanges commerciaux peuvent contenir un certain nombre d’ingrédients pouvant répondre à vos exigences.
Les concentrés, comme les céréales, aident à combler les carences nutritionnelles et constituent une source rapide d’énergie. Les juments en pleine grossesse, celles qui allaitent, les chevaux de performance ou de travail bénéficient souvent d’une alimentation concentrée en plus de l’herbe ou du foin.

Suppléments en sels et minéraux

Des suppléments tels que le sel et les minéraux peuvent être inclus dans un mélange concentré ou offerts séparément. Un bloc de sel ou du sel en vrac dans un pâturage ou une stalle permet aux chevaux de limiter leur fringale. Certains sels peuvent être mélangés à des minéraux. Les minéraux peuvent même être ajoutés dans la farine de grain ou de concentré du cheval. Il est idéal de rajouter du sel pendant la période hivernale.

Friandises

Beaucoup d’entre nous aiment nourrir nos chevaux avec des friandises. Ces friandises peuvent être des pommes, des carottes ou d’autres fruits ou légumes, des poignées de céréales, des cubes de sucre ou des bonbons, ou parfois de l’œuf bouilli. Il est important donner des gâteries mais en petites quantités. Les friandises doivent être considérées comme faisant partie du plan d’alimentation global et être réduites au minimum si votre cheval a besoin de surveiller son poids.

Eau

L’eau est un élément essentiel de l’alimentation équine. Un cheval qui mange de l’herbe de pâturage ne boira probablement pas autant d’eau qu’un cheval qui mange uniquement du foin. Cependant, dans les deux cas, il est essentiel d’avoir de l’eau douce propre dans son enclos. Vous pouvez changer l’eau tous les jours afin de garantir une bonne propreté. 

Ce qu’il faut éviter

Les sons, y compris le son de blé et de riz, ne sont pas recommandés dans l’alimentation de votre cheval. Tous peuvent causer des déséquilibres en minéraux. Ne soyez pas tenté de jeter des coupures de gazon, des déchets de jardin ou des matières compostables par-dessus la clôture. Ils peuvent contenir des toxines néfastes pour votre cheval. Veillez à bien vérifier ce que vous lui donnerez.